jeu solo

Critique de Paper Beast : une belle promenade interactive

La première chose qui nous reste de la charmante promenade en VR que propose Paper Beast, au delà de sa D.A. élégante, c’est une forme d’équilibre : équilibre entre des scènes joliment animées et...

8

Critique de Noïta : l’exploration à l’état pur

Parmi les jeux qu’il nous restait à faire de 2020, Noïta nous intimidait autant qu’il nous excitait, avec sa réputation de rogue-like exigeant et son monde entièrement simulé. Rappelons en le pitch : ...

9

Critique de Umurangi Generation : un mariage au goût d’évidence entre photo et jeu-vidéo

Réalisé en solo et en dix petits mois par un certain Tali Faulkner, Umurangi Generations est un gigantesque « mode photo », agrandi à l’échelle d’un jeu et structuré en listes de...

7

Critique de Necrobarista : apprivoiser la mort

La mention « Merci d’avoir joué » apparait à la fin du générique de Necrobarista, mais on a plutôt l’impression d’avoir simplement suivi son histoire : on n’y interagit en effet q...

6

Critique de Tales From Off-Peak City : Vol 1 – un monde hyper-musical

Évacuons d’entrée ce qui saute aux yeux quand on découvre Tales From Off-Peak City Vol 1 : ses graphismes sont sommaires, ses modèles bizarres et ses animations bricolées. Bref, le jeu n’est pas «&nbs...

9

Critique de The Medium : pour l’atmosphère des lieux

On entre dans The Medium par une première demi-heure captivante et quelques lieux magnifiques, un appartement vieillot, la cour pavée d’un immeuble, un funérarium lugubre, cadrés par une caméra qui gl...

7

Critique de Crusader Kings 3 : simulateur d’Histoire interactive

On ne va pas se mentir : Crusader Kings 3 semblera très intimidant pour ceux qui, comme nous, n’auront jamais mis les pieds dans une production Paradox. Il y a en effet beaucoup à comprendre avan...

9

Critique de Hitman 3 (+ 1 et 2) : en équilibre sur des fils narratifs

Après une décennie de jeux inégaux au sein de l’écurie Square Enix, le studio danois IO Interactive, indépendant depuis 2017, a retrouvé une seconde jeunesse avec sa récente trilogie de Hitman, où il ...

9

Critique de Factorio : pinacle de la gestion

Il serait dommage de s’arrêter aux graphismes de Factorio, comme on a failli le faire : leur aspect froid et austère cache l’un des jeux de gestion les plus passionnants auxquels on se soit essayé, un...

9

Critique de Röki : sous l’énigme, la flamme du conte

Les contes siéent bien aux jeux d’aventures, comme l’avait montré The Longest Journey. On le redécouvre avec Röki, première production de Polygon Treehouse (studio créé par deux anciens de Guerilla Ga...

7

Critique de Monster Train : un deck-builder très accrocheur

Monster Train n’est peut-être pas le jeu de cartes virtuel le plus visuellement attrayant, mais c’est clairement l’un des plus accrocheur. On l’avait lancé juste par curiosité, pour n’en ressorti...

8

Critique de The Pathless : plaisante aventure dans l’ombre de chefs-d’œuvre

Après le bel Abzû, qui marchait dans les traces du classique Journey, le studio Giant Squid fait un pas vers le genre plus classique et codifié de l’aventure à la Zelda avec The Pathless. Sous l...

7

Critique de Cyberpunk 2077 : une épopée du regard

A l’heure de ses premières versions, c’est peu dire que Cyberpunk 2077 prête le flanc à la critique : ses multiples gameplays, bien qu’à peu près plaisants, ne sont pas aboutis, son versant « RP...

8

Critique de Post Voïd : une expérience viscérale

Post Voïd est une course folle au croisement du fast-FPS et du rogue-like, où la survie repose sur une sorte de troc avec l’ennemi : pour se maintenir dans la course jusqu’au bout des onze courts nive...

7

Critique de Yakuza : Like a Dragon, un jeu au grand coeur

Yakuza 7 (sous-titré Like a Dragon) est notre première incursion dans la série, et c’est une belle découverte : celle d’un jeu à forte composante narrative, dont l’histoire emprunte au shônen le tempé...

8

Critique de Spelunky 2 : géniale machine à produire des épreuves

Ne connaissant pas le premier Spelunky, je ne pourrai donc pas comparer sa suite à l’original, passés les traits communs qu’ils partagent (le fond du game design, des boss, des thèmes des mondes...

8

Critique de Dark Souls : le décor comme un bloc de marbre

On n’en pouvait plus d’attendre Demon’s Souls sur PS5, alors avec mon acolyte d’Etoile-et-champignon, on a fini par relancer Dark Souls dans sa version Remastered pour un petit tour de piste en c...

9

Critique de Spiritfarer : la fausse promesse de l’émotion

On a toujours envie d’aimer les jeux indé comme Spiritfarer, qui tentent des agencements hors des sentiers battus, surtout lorsqu’ils sont de facture aussi soignée que celui-ci. Hélas, ses jolis sprit...

5

Critique de Hades : chef d’oeuvre de l’action

Au premier coup d’œil, Hadès évoque un rejeton de Diablo, et pas simplement parce qu’il y est question de parcourir les enfers : le dernier né de Supergiant Games a bien des éléments du hack’n slash, ...

9

Critique de Desperados 3 : cinq brutes dans un monde de finesse

On s’était laissé dire que le précédent jeu du studio allemand Mimimi, Shadow Tactics, était un bon jeu d’infiltration tactique, genre qui ne compte finalement que peu de représentants. Même s’il ne f...

8
  • 1
  • 2
  • 4

Mot de passe perdu

Veuillez entrer votre identifiant ou adresse email. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe.