Xbox One

Critique de Risk of Rain 2 : en attendant la gagne

Risk of Rain 2 est un TPS frénétique qui nous oppose, seul ou à plusieurs, à des vagues d’ennemis jusqu’à la découverte et l’activation d’un téléporteur qui déclenche un boss de fin de niveau. C’est é...

7

Critique de Desperados 3 : cinq brutes dans un monde de finesse

On s’était laissé dire que le précédent jeu du studio allemand Mimimi, Shadow Tactics, était un bon jeu d’infiltration tactique, genre qui ne compte finalement que peu de représentants. Même s’il ne f...

8

Critique de Dark Souls 3 : la face B de Bloodborne

Après un premier run en solo terminé il y a deux ans, nous revisitions Dark Souls 3 en coopératif cet été avec l’idée de boucler une boucle « From Soft » quand arrivera le remake de Demon’s Souls par ...

8

Critique de Civilization VI : une belle machine ludique

Dans le genre des 4X, la série des Civilization est restée la plus populaire, tant pour sa mise en forme agréable que pour son thème passionnant : le rejeu de l’Histoire aux commandes d’une civi...

8

Critique de Tacoma : bonnes intentions, manque d’incarnation

Le monde S.F. de Tacoma est un peu le futur rêvé par les patrons des GAFA : en l’an 2088, l’homme a colonisé l’espace voisin de plusieurs stations spatiales et vaisseaux de tourisme,...

5

Critique de Hollow Knight : le challenge comme une ligne de crête

Pour beaucoup, Hollow Knight est une référence du Metroidvania voire le nouveau héraut de son genre, et cela peut s’entendre : bon sur tous les plans « mécaniques », il est aussi satisfaisant, juste e...

8

Critique de Resident Evil 3 Remake : vaincre la peur par l’action

Sorti un an après le deuxième épisode, Resident Evil 3 Remake fait profiter sa suite du même traitement : il transforme le vieux survival horror de 1999 en un TPS souple et moderne, avec une caméra em...

8

Critique de Ori and the Will of the Wisps : grisante voltige

On a aimé Ori and The Will of the Wisps, mais cette affection n’est pas sans ambiguïté. C’est d’abord un jeu au game-design très conservateur, qui reproduit scrupuleusement la formule « plateform...

8

Les 10 meilleurs jeux vidéo de 2019

Certes, nous sommes en avril 2020, et l’année 2019 commence à s’éloigner… mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, toujours confinés jusqu’à nouvel ordre, il n’y...

Critique de Untitled Goose Game : à hauteur d’animal

Les jeux qui nous proposent d’incarner des animaux sont souvent des bacs-à-sable un peu idiots et foutraques, où l’animal en question aurait tout aussi bien pu être autre chose (on pense à...

8

Critique de Blasphemous : un bel enfer de pixels

Revenir sur Blasphemous, du studio The Game Kitchen (The Last Door), c’est essayer de comprendre ce qui le rend si fascinant, alors que son gameplay, inspiré de Castlevania et d’un soupçon...

8

Critique de Devil May Cry 5 : une certaine vision de l’action

Cet article est écrit à la première personne du singulier pour insister sur un point : la note de 6 qui l’accompagne ne prétend pas fixer pas la valeur objective de Devil May Cry 5, mais le plac...

6

Critique de Metro Exodus : un précis d’immersion vidéo-ludique

Avec The Witcher, Metro est l’autre série de blockbusters venus d’Europe de l’Est (son développeur, 4A Games, est basé à Kiev), et l’on sent bien que le jeu n’aurait pas ...

8

Critique de Resident Evil 2 (Remake) : retour vers le futur

Quand on se souvient d’une expérience passée, on la déforme forcément un peu. Il n’est pas rare de se rendre compte, en revoyant un film ou en rejouant à un jeu par exemple, que l’id...

8

Critique de Sekiro : Shadows Die Twice, quand le matérialisme a du bon

Les jeux de From Software ont ceci en commun qu’ils excellent à jouer avec nos peurs. Leurs combats de boss commencent toujours par provoquer une certaine panique qui nous fait perdre nos moyens...

9

Critique de Return of the Obra Dinn : arrêter le flux

Levons un malentendu : le game-designer Lucas Pope, à qui l’on doit Return of the Obra Dinn, n’est peut-être pas le « créateur à message » que l’on avait cru entrevoir derrière Papers, Pleas...

9

Critique de A Plague Tale : Innocence, parangon du jeu narratif à la française

Les grandes qualités de A Plague Tale : Innocence ne viennent pas de nulle part eu égard au C.V. de son développeur Asobo, long comme le bras en matière de jolis jeux de commandes (dont quelques adapt...

8

Critique de VVVVVV : fine pointe de la plateforme

VVVVVV, c’est l’accomplissement d’un certain idéal du genre « plateforme » : un gameplay simple mais juste, décliné par un level-design malin et précis

9

Critique de Ghost of a Tale : un monde aimé (et la différence que cela fait)

Au début de Ghost of a Tale, on se réveille sous les traits d’une petite souris, dans la prison d’un fortin insulaire au milieu de nulle part. Pourquoi est-on emprisonné ? Où se trouve notre femme, qu...

8
  • 1
  • 2

Mot de passe perdu

Veuillez entrer votre identifiant ou adresse email. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe.