Critique de Leo’s Fortune : une référence de la plateforme tactile

Critique publiée par Benoît le 25/04/2014 sur Apps-and-play.com, site d’actualités et de tests sur les jeux mobiles en activité en 2014 et 2015.

Le jeu de plateforme Leo’s Fortune ne s’est pas rendu la tâche facile : outre ses mécaniques en balayage tactile, par nature plus imprécis qu’en boutons virtuels, il repose entièrement sur son moteur physique, choix qui s’accompagne souvent de bugs et situations chaotiques, peu propices à la précision que requiert le genre. C’est dire la grandeur de sa réussite : Leo’s Fortune s’avère une pure merveille ludique au gameplay parfaitement calibré et au level-design brillantissime, qui se paye le luxe d’être le plus beau jeu de plateforme jamais sorti sur iOS.

Gestion irréprochable du tactile

On pouvait craindre que ses mécaniques tactiles ne suffisent pas à assurer la précision requise par un jeu de plateforme. Pour se déplacer en effet, on balaiera le doigt sur la moitié gauche de l’écran ; pour sauter, même chose, mais sur un axe vertical et sur la moitié droite  En pratique, cette combinaison « direction+saut » s’avère instantanément confortable, et assure contre toute attente une totale maîtrise ; le mérite en revient à un dosage quasi-parfait de la sensibilité des touches au doigt. C’est bien simple, on n’avait jamais vu jeu de plateforme en « tout tactile » aussi bien calibré, aussi fin et précis : du travail d’orfèvre.

Deuxième complication : les épreuves « plateformesques » de Leo’s Fortune reposent sur son moteur physique. Il faudra par exemple se déplacer sur des balancelles pour les faire osciller, peser sur le côté de plateformes pivotantes pour en faire des rampes de lancement, grimper tant bien que mal sur des gravas glissant le long d’une pente pour ne pas se laisser entraîner dans le vide. Tous ces événements physiques, toutes ces plateformes mouvantes sous le joug du moteur physique, auraient pu se prêter aux bugs et situations imprévues, contrariant le programme pré-défini. A notre grande surprise, cela n’arrive jamais.

Level-design brillant

Chaque « happening » basé sur la physique se déroule exactement comme prévu par les développeurs, qui se servent du level-design comme d’un outil de « canalisation ». Permissifs juste ce qu’il faut pour encaisser les rares petits couacs des contrôles tactiles , les niveaux se révèlent tous sidérants de précision dès qu’il s’agit de jouer avec la physique. Un passage, en particulier, requiert de pousser des caisses sous l’eau pour les faire remonter à la surface : on se dit que l’une d’entre elle finira bien par se coincer quelque part, comme il est de coutume dans les jeux fondés sur la physique (même les excellents Trine n’y échappent pas)… mais non, les caisses suivent élégamment les courbes du plafond pour se positionner exactement là où elles le devraient – et ce n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres : on a jamais pris le jeu en flagrant délit de bug -.

Autre avantage d’un gameplay basé sur la physique : il offre au joueur un champs d’expérimentation jouissif, même lors de phases plateformes classiques au demeurant. On prend en effet grand plaisir à éprouver le comportement des objets (colonnes, leviers, caisses en bois), ainsi que le poids de son personnage, poids dont le jeu se sert comme d’une mécanique à part entière : notre petit héros, une drôle de boule de poil à moustache, se gonflera à chaque saut, forme sous laquelle il deviendra plus léger et se mettra à flotter dans les airs.

Le faire gonfler permettra par exemple de freiner sa chute lors d’un parcours d’obstacles vertical, ou bien de le coincer dans des tunnels étroits pour temporiser l’action avant un piège. A l’inverse, en balayant son doigt vers le bas, Leo s’écrasera au sol, gagnant en densité et en poids – mécanique mobilisée ici pour rebondir sur une plateforme-trampoline, là pour réguler sa hauteur lors de vols planés par grand vent. De niveaux en niveaux (tous différents, tous mémorables), Leo’s Fortune ne cesse de décliner ses mécaniques « physiques » en mille trouvailles et surprises réjouissantes. On tombera parfois même sur quelques puzzles très malins (bien qu’un peu simples), comme celui consistant à catapulter des billes sur une plateforme en hauteur, où ce dernier niveau dantesque, longue suite d’énigmes bien troussées.

L’un des plus beaux jeux de l’App Store

Il faut dire enfin que le jeu n’est pas simplement jouissif : il est aussi sublime. La moindre parcelle du décor est habillée de textures hyper fines, à la consistance quasi- »réaliste » (en rocher, en pelouse, en monticules sablonneux)… réalisme magnifié par un subtil jeu d’ombres et de lumières dynamiques, qui donneront lieu à quelques épreuves savoureuses, lors d’un niveau plongé dans l’obscurité.

Quant aux thèmes choisis, ils assurent le voyage, couvrant une palette de couleurs et d’atmosphères très diverses : on passera ainsi d’un récif moussu au clair de lune – un repère de pirates -, à un désert rocailleux serti de ruines antiques, avant de traverser des montagnes népalaises (notre monde préféré), décorées de cabanes de guingois accrochées aux falaises et de fanions battus par le vent. Leo’s Fortune est si beau, si fin et composé avec tant de goût qu’il faut souvent se pincer pour se convaincre qu’il n’est l’oeuvre que d’une petite équipe de 8 personnes.

Conclusion

Leo’s Fortune est un titre brillant à tous points de vues, dont les paris risqués s’avèrent totalement payants : son gameplay tactile se révèle parfaitement dosé, et son combo « moteur physique + level-design ciselé » accouche d’un grand nombre d’idées jouissives. Quant à la direction artistique, elle drape l’ensemble dans une forme somptueuse, presque sans égale dans le registre de la plateforme 2D. En somme, il s’agit d’une référence du genre, dont le seul défaut est qu’il se termine trop vite (2 petites heures pour un premier run).

8
Benoît
Écrit par
Administrateur du site Etoile et champignon. Passionné par les jeux vidéo.

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Veuillez entrer votre identifiant ou adresse email. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe.