Critique d’Eliss Infinity : le jeu tactile à son meilleur

 Critique publiée par Benoît le 11/02/2014 sur Apps-and-play.com, site d’actualités et de tests sur les jeux mobiles en activité en 2014 et 2015.

A sa sortie sur iPhone en 2009, époque où les jeux mobiles se débattaient encore avec le contrôle tactile, Eliss fut l’un des premiers à comprendre que le support imposait un game-design bien spécifique, et inventait au passage rien moins que de nouveaux « verbes d’action ». Sa réédition Eliss Infinity en est une version raffinée en tout point, et réactive instantanément la magie ludique et formelle de l’original : retour sur un titre d’exception.

Cosmos de poche

Un fond noir, quelques croix pour les étoiles, des ronds colorées : nous voilà dans l’espace. Ainsi se présente d’Eliss Inifinity, petit cosmos sur tablette crépitant au rythme d’une délicieuse musique éléctro. Les « règles » y sont simple : chaque astre peut être déplacé au doigt, « divisés » en deux planètes plus petites, ou combiné à une autre de même couleur en une planète-somme. Tout contact avec un astre « différent » réduira leur taille respective (donc leur chance de correspondre à un trou noir) et diminuera la barre de vie : à zéro, c’est la mort. Objectif de cette danse céleste : faire correspondre la taille et la couleur des ronds avec celle de « trous noirs » surgissant aléatoirement sur l’écran pour les y absorber et libérer le terrain de jeu.

A l’image de l’excellent Threes! (testé dans nos pages), Eliss Infinity fait de son joueur un nettoyeur compulsif de l’espace, menant un éreintant combat contre le chaos des mouvements et des formes. Si les premiers niveaux ne posent aucune difficulté, la donne se complique vite : des vortex s’inviteront parfois, aspirant les planètes au centre de l’écran. Dans d’autres tableaux, un soleil meurtrier traversera le terrain, engageant un jeu d’esquive diabolique.

Chaque tableau est ainsi l’occasion d’une épreuve nouvelle : multiplication des planètes testant la rapidité d’exécution, trous noirs minuscule obligeant à réduire ses astres à répétition, le danger prend le joueur par surprise et l’oblige à adapter ses méthodes en permanence. Seule règle d’or, avoir les yeux (et les doigts) partout : une pratique experte passe forcément par l’usage du multi-touche, qui transforme les niveaux avancés en ballet tactile aussi gracieux que complexe, mobilisant une concentration totale.

Mécaniques tactiles et D.A. saisissantes

Quant aux mécaniques en elle-mêmes, inventrices en leur temps de nouvelles actions propre aux écrans tactile (« déplacer au doigt », « regrouper », « diviser »), elles ouvrent sur des sensations que peu de jeux sur supports mobiles ont réussi à recréer depuis : celles de réellement manipuler des formes, d’interagir directement sur elles plutôt que par le truchement d’un mode de contrôle indirect. Eliss était à ce titre l’un des premier jeu-modèles d’un usage parfait du tactile.

D’un strict point de vue esthétique, Eliss Infinity est l’un des titres indé les plus inspirés qu’il nous ait été donné de voir sur iOS. Prenons pour exemple l’absorption d’une planète : elle se manifeste en un ultime rayonnement de l’astre, suivie d’une explosion de triangles au son cristallin, muant le tableau un délirant feu d’artifice de formes géométriques pour peu que l’on enchaîne les oblitérations de planète… d’où vient parfois l’impression d’entrer, au comble de sa concentration, dans une forme d’hypnose où plaisir ludique et trip audio-visuel seraient les deux faces d’une même pièce.

On évoquera pour finir les ajouts de cette version Infinity : outre un mode bac-à-sable pour jouer sans pression (sans grand intérêt), la meilleure addition est sans conteste le mode infini, où le joueur doit survivre le plus longtemps possible en absorbant planète sur planète contre gains de points, dans l’objectif de scorer au maximum et, pourquoi pas, de monter dans le leaderboard. Les joueurs sur iPad profiteront pour leur part d’une résolution d’image enfin adaptée à la taille de leur écran pour un confort de jeu optimal.

Conclusion

Réédition d’un titre capital dans le répertoire « classique » des jeux sur supports tactiles (smartphones et tablettes), Eliss Infinity est toujours cette même bombe d’inventivité formelle et ludique : son petit cosmos de poche, fourmillement fascinant de mouvements et de formes, se mue vite en une épreuve hardcore mettant l’habileté et la réaction-réflexe à l’épreuve, à grand renfort de contrôle multi-touche. Hypnotique et hyper ludique, ce pionnier génial du contrôle tactile est l’une des balises de l’App Store : un indispensable à seulement 2,69 euros sur l’App Store, que l’on conseille à tous.

8
Benoît
Écrit par
Administrateur du site Etoile et champignon. Passionné par les jeux vidéo.

Réagir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Veuillez entrer votre identifiant ou adresse email. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe.